2017

colloque

Parler ou communiquer

7 Juin
mercredi 7 juin 2017 14H > 16H

Parler à quelqu’un, disait Levinas, c’est faire que la personne à qui on s’adresse soit, ne serait-ce qu’un instant, la personne la plus importante du monde. Comment serions-nous, en effet, si personne, jamais, ne nous adressait la parole ? Outre cette vertu morale, la parole a bien d’autres facultés : elle agit quand elle est performative, elle impressionne, blesse, sauve, construit une histoire avec l’autre et, surtout, en tant que manifestation la plus sophistiquée et complexe du langage, elle sert à traduire la pensée, avec toutes les difficultés soulignées par Bergson que cela comporte. Pourtant, aujourd’hui, si on demandait quelle est sa fonction première, nul doute que la réponse, immédiate, serait : communiquer.
La valorise-t-on ainsi, ou bien la réduit-on, ou condamne-t-on à n’être qu’un vecteur technique de messages ?

Les intervenants

Philosophe et historien des sciences
Philosophe et historien des sciences

Michel Blay est philosophe et historien des sciences. Il est directeur de recherche émérite au CNRS, et préside depuis janvier 2010 le Comité pour l’histoire du CNRS. Il est à l'origine de plusieurs études devenues classiques sur la science et la philosophie des XVIIe et XVIIIe siècles, prenant comme point de départ les conditions de possibilité de la mathématisation de la physique.

Philologue et philosophe
Philologue et philosophe

Barbara Cassin est directrice de recherche au CNRS, philologue et philosophe, spécialiste de philosophie grecque. Elle travaille sur ce que peuvent les mots. Ses recherches portent notamment sur la rhétorique, la sophistique, la psychanalyse, ainsi que sur le rapport à la langue et à la traduction. Elle a dirigé le Vocabulaire Européen des Philosophies, Dictionnaire des intraduisibles, en cours de traduction dans une douzaine de langues. Chevalier de la Légion d'honneur, elle a reçu en 2012 le Grand Prix de Philosophie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre, et en 2015 le French Voices Grand Prize pour la traduction américaine de La Nostalgie. Elle est commissaire d'une exposition au MuCEM, le nouveau musée de l'Europe et des civilisations de Marseille, intitulée « Après Babel, traduire »  (qui se déclinera à la Fondation Bodmer, Genève de décembre 2017 à mars 2018), dont l'ambition est de montrer comment ce que nous appelons « notre » civilisation s'est constituée via la traduction, et qui voudrait proposer avec la traduction, comme savoir-faire avec les différences, l'apprentissage d'une nouvelle citoyenneté.

Linguiste

Claude Hagège est linguiste. Il enseigne en tant que directeur d’Études en linguistique structurale à l’École Pratique des Hautes Étude. Il a longtemps été professeur titulaire de la chaire de théorie linguistique au Collège de France. Considérant que l'enseignement de la linguistique ne pouvait se passer d'une approche in situ, il effectue une série de missions à l'étranger: Afrique sub-saharienne, Extrême-Orient, Europe occidentale, Réserves Indiennes d'Amérique du Nord, monde arabophone, Iles de Micronésie, etc., ce qui n'exclut pas les recherches sur les parlers régionaux. Ses thèmes de recherches portent sur la linguistique générale, la typologie, la sociolinguistique et les domaines linguistiques particuliers. Ses activités et responsabilités scientifiques prennent la forme de multiples conférences et sessions d’enseignement en tant que professeur invité en France et à l’étranger, elles consistent aussi à assumer le rôle de président d’associations et de comités scientifiques, comme celui de la Société́ de Linguistique de Paris, ainsi que le rôle de directeur, rapporteur, ou membre de jury de thèses de doctorat consacrées à diverses langues des cinq continents et à de nombreuses problématiques théoriques en linguistique moderne. Ses livres sont traduits dans un grand nombre de langues. Il est officier de la Légion d'honneur, Médaille d'or du CNRS, chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres et officier de l'ordre des Palmes académiques.

Infos pratiques

THÉÂTRE PRINCESSE GRACE
12 avenue d’Ostende - 98000 Monaco
Accès

PARKING :
• D’Ostende (74 places), accès en voiture : avenue d’Ostende

BUS :
• Lignes 1,2 et 6 ; arrêt Ostende
• Bus de nuit à partir de 21h30