Blog

La sélection des cinq livres finalistes du Prix 2017

Le Prix et la Mention Honorifique 2017

Les Rencontres Philosophiques priment, chaque année, un ouvrage philosophique qui par sa rigueur, sa pertinence, son originalité ouvre à la pensée d’aujourd’hui, à de nouvelles interrogations et de nouveaux chemins. L’ouvrage primé sort d’une certaine manière du sillage universitaire ou académique proprement dit sans cependant se réduire à un livre de vulgarisation. L’objectif est de saluer une réflexion philosophique soutenue et riche où s’amorcent de nouvelles possibilités de comprendre notre monde et de poursuivre les interrogations les plus actuelles.
Une Mention Honorifique est attribué à un éditeur de langue française qui se sera particulièrement illustré dans la publication d’ouvrages philosophiques importants au cours de l’année civile précédant son attribution.

Le lundi 24 avril 2017 le Jury, composé de douze philosophes, a nommé les cinq livres finalistes pour le Prix des Rencontres Philosophiques 2017, et attribué la Mention Honorifique 2017 aux Éditions de l’Éclat.

Composition du jury
Présidente d’honneur : Charlotte Casiraghi
Président du Jury : Robert Maggiori
Membres du comité : Joseph Cohen, Raphael Zagury-Orly
Membres du Jury : Paul Audi – Barbara Cassin – Catherine Chalier – Marc Crépon – Roger-Pol Droit – Anne Dufourmantelle – Jean-Pierre Dupuy – Élisabeth Rigal –  Patrick Savidan – Peter Szendy – Frédéric Worms – Marlène Zarader

L’ouvrage primé sera annoncé en conclusion du Colloque le jeudi 8 juin et, pour clôturer de cet événement, le lauréat donnera une conférence.

 

 

CONFÉRENCES //

LE CORPS MATERNEL
avec Julia Kristeva, philosophe et psychanalyste
14 heures – 15 heures 30
Par quel mystère un corps de femme devient-il un corps de mère ?
Quelles paroles, quels symboles, quels gestes cette métamorphose oblige-t-elle à abandonner ou à inventer ? Quel regard attire-t-il, ce corps qui porte la vie ? Quel monde advient à la mère et à l’enfant ? Quel accueil leur réserve le monde ?
Le corps maternel est la terre où se croisent et se recomposent passions et désirs, pulsions et besoins, donne de la biologie et flux de sens. Comment un corps, confronté à la présence dans sa chair d’une altérité, prélude d’une fusion, parvient-il à vivre l’expérience du détachement et accepter l’autonomie réciproque ?
Mère-enfant quel est ton corps ?

PUDEUR ET INTIMITÉ
avec Éric Fiat, philosophe
15 heures 30 – 17 heures
La pudeur, aidos, est un cadeau des dieux. Elle a été, semble-t-il donnée aux hommes en même temps que le sens de la justice, selon le Protagoras de Platon, ou en même temps que la liberté, selon la Science nouvelle de Giambattista Vico.
C’est dire qu’on ne saurait la réduire a son aspect psychologique de protection de l’intimité. Elle tient à cette « honte » ou « vergogne » qui nous retient de léser autrui et retient autrui de nous léser, en tant qu’elle « tient caché » ce qu’on ne saura jamais d’autrui et ce qu’autrui ne saura jamais de nous, désarmant ainsi toute emprise, des autres sur nous, de nous sur les autres.
En ce sens, la pudeur dessine une « zone sacrée », où naît le respect et où peut croître l’humanité elle-même.